Article paru dans le "Littoral Région" du 05 octobre 2018

Face à l’enjeu, les sociétés locales se sont largement mobilisées et plus de 85% étaient représentées. Alexandre Béguin, conseiller communal en charge du dicastère, a tout d’abord présenté la structure de ce service dont la responsabilité opérationnelle dépend du chancelier, Nicolas Pfund, tandis que Christine Burgat en constitue la cheville ouvrière. Il a ensuite relevé le travail de deux commissions distinctes, «Sports et Loisirs» et «Culture» qui ont contribué à la définition des critères de subventionnement.

Priorité aux mouvements juniors

Les autorités ont décidé que le subventionnement des sociétés locales avait pour but premier de favoriser l’épanouissement des jeunes de la commune au travers d’activités. L’encadrement des jeunes et les prestations offertes seront prises en compte dans le calcul de la subvention. Le nouveau règlement a été inspiré par le travail réalisé à Estavayer après la fusion de sept communes au 1er janvier 2017.

Il distingue clairement les prestations pécuniaires de celles en nature (travail, locaux) qui seront également comptabilisées. Les critères d’octroi sont clairement définis et pondérés.

Concrètement, les 70 sociétés locales compléteront un questionnaire et fourniront différents documents qui permettront de calculer le montant dont elles bénéficieront dès 2021, l’année prochaine étant destinée à la récolte et l’analyse des don- nées tandis que 2020 sera une période de test à blanc. Les subventions actuelles sont donc garanties jusqu’en 2020

Annuaire, calendrier et logo

Christine Burgat a indiqué qu’un annuaire répertoriant toutes les sociétés locales de La Grande Béroche était en cours d’élaboration. Ce document sera remis aux nouveaux habitants dès leur arrivée et il sera également disponible sur le site internet de la commune.

Les sociétés qui organisent une manifestation en 2019 sont priées d’en annoncer les dates d’ici au 20 octobre 2018 pour mention sur le calendrier communal qui sera édité à mi- décembre.

Il a également été rappelé que si les armoiries communales étaient strictement réservées aux communications des autorités, pour éviter toute confusion, le nouveau logo était lui à disposition des associations de la commune sur le site de cette dernière.

À l’heure des questions, le manque de locaux et la réalisation d’une «maison des sociétés» ont notamment été évoqués ainsi que le relèvement de l’âge des juniors jusqu’à 25 ans, au lieu des 20 ans initialement prévus, tandis qu’à l’issue de la séance, un membre du comité du FC Béroche-Gorgier se demandait si la différence de traitement de son club, qui assume la quasi-totalité de l’entretien de ses terrains, par rapport à celui du FC Bevaix, dont la pelouse est entretenue par la commune, allait effectivement perdurer jusqu’en 2021.

JPN

Littoral région logo